Une éducation à la « Capitaine Fantastique »? - interview d'André Stern à Format A3 (radio RTN)

 

- C'est un peu une éducation à la « Capitaine Fantastique »?

 

- Vous êtes une exception. Est-ce que, pour vous, il faudrait que l'exception devienne la règle?

 

- La curiosité, ça suffit pour apprendre à lire et à écrire?

 

Pour écouter l'interview (13min14), c'est par ici :

https://www.rtn.ch/rtn/Programmes/emissions/Format-A3/Et-je-ne-suis-jamais-alle-a-l-ecole.html

 

C'est un peu une éducation à la « Capitaine Fantastique »?

 

« Non, parce que je n'ai pas été élevé hors de quelque chose, je n'ai pas été non plus élevé du tout, et ça n'était pas contre quelque chose. Ce n'était pas contre l'école que mes parents se sont décidés, mais pour quelque chose, ce que Ken Robinson appelle "les rythmes et les rituels" de l'enfance. Mes parents n'avaient pas de compte à régler avec l'école, ce n'est pas une mise à l'écart du monde. C'est, au contraire, laisser l'enfant se livrer à sa disposition naturelle qui est d'aller dans le vaste monde, d'aller vers les autres, les nouveaux visages, les nouveaux paysages. Loin d'être une soustraction, c'est plutôt laisser l'enfant dans son élément, de plein pied son élément c'est le vaste monde. C'est pour ça qu'on est tous venus au monde, hein! »

 

« C'est encore une autre différence par rapport à tout ce à quoi on pourrait chercher à le comparer. Mes parents – et moi-même en tant que parent de nos jours – ne sont pas partis d'une idée, d'un concept, d'une théorie, d'une hypothèse, d'une expérience personnelle, bref, ils ne sont pas partis d'eux, ils ne sont pas partis de l'adulte – et c'est là que la proposition est intéressante d'une manière générale : ils sont partis de l'enfant. Et ça, ce n'est pas une méthode, mais une attitude, et c'est d'une attitude nouvelle que je cherche à parler. » ~ André Stern