2014 - Une nouvelle attitude face à l'enfant



écologie de l'enfance

Congrès international

Montréal, du 3 au 5 octobre 2014

une nouvelle attitude face à l'enfant

avant, accouchement, allaitement, attachement, apprentissage, autonomie, après


COMMUNIQUÉ                                                                                                       Pour diffusion immédiate


L'ENTHOUSIASME DU PREMIER CONGRÈS INTERNATIONAL ÉCOLOGIE DE L'ENFANCE!


Québec, 28 octobre 2014 – Vécue dans l'enthousiasme et dans la joie d'être ensemble pour l'Enfant, la première édition du congrès international écologie de l'enfance a touché les participants autant que les intervenants. Durant toute une fin de semaine, des conférences offertes en plénières ont permis de suivre le fil de la vie humaine au regard d'une nouvelle attitude face à l'enfant.


C'est à Montréal que l'auteur André Stern a lancé, aux côtés d'Édith Chabot, le mouvement écologie de l'enfance, ainsi que le manifeste Semeurs d'enthousiasme. L'ouverture du congrès s'est faite avec la première projection en Amérique du film Alphabet, la peur ou l'amour. Réalisé par Erwin Wagenhofer, ce documentaire clôt la trilogie entreprise avec We feed the word et Let's make money. Partant du constat que la crise actuellement traversée par notre planète a pour origine les personnes les mieux formées au monde, le réalisateur explore les fonctionnements du système éducatif tel qu'il est - et tel qu'il pourrait être.


Le lendemain, il a été question d'accouchement – et d'avant - avec Dr. Michel Odent qui a rappelé l'importance de ne pas entraver le processus naturel de l'enfantement, pour lequel la nature a prévu un parfait cocktail d'hormones. Puis, Lysane Grégoire, présidente fondatrice du Groupe Maman a abordé les premières années de vie en rappelant ce qu'est un bébé et ses besoins fondamentaux, et comment notre culture s'en est parfois éloignée.


Deux chercheurs québécois associés à l'UQAM sont venus partager leurs travaux. Avec humour, Thierry Pardo établit un parallèle entre agriculture et enfance où on a suivi les modèles de production à grande échelle, introduit des intervenants puis des intrants chimiques alors qu'une perspective libertaire peut favorablement répondre aux aspirations de l'enfant pour la découverte, le plein air, la rencontre. Quant à Marike Reid-Gaudet, elle démontre qu'un changement de paradigme s'impose en éducation. Selon elle, une enfance libre est la condition sine qua non pour l'avènement d'un véritable humanisme.


D'après Pam Laricchia, auteure canadienne de Libre d'apprendre, livre lancé durant le congrès : « nos enfants construisent chacun leur propre vue du monde et parfois, voient le monde différemment de nous. Et c'est bien ainsi, car nous ne cherchons pas à produire une version plus jeune de nous-mêmes - nous voulons que nos enfants explorent, et deviennent des personnes uniques ».


Dans le cadre de ses travaux auprès de populations épargnées, le chercheur et pédagogue Arno Stern a constaté les similitudes entre les traces spontanées chez les enfants de tous âges à qui on laisse le loisir de peindre sans préjugés culturels, jugements de valeur habituels ou préoccupations esthétiques.


Le cofondateur de la première école alternative au Québec, Charles E. Caouette, affirme que l'école est prisonnière du paradigme industriel; mais que d'autres voies sont possibles. Décrivant avec force humour les écarts entre l'école et l'enfance, il aborde aussi le sujet du 3e âge et y voit le résultat des choix de vie de chacun.


Le congrès s'est clos sur le témoignage d'André Stern, enfant non scolarisé et père non scolarisant qui rappelle que l'enfant n'a aucun préjugé et aborde le monde avec une confiance absolue. Confiance que nous avons le pouvoir de préserver ou de miner. Éclairant la liberté dont chacun dispose à tout moment, l'auteur et conférencier nous ramène aussi à cette responsabilité immense que nous portons tous envers l'Enfant.


Site internet : http://ecologiedelenfance.com

Page Facebook : https://www.facebook.com/ecologiedelenfance


- 30 -

Source: Édith Chabot, responsable francophone écologie de l'enfance

info@ecologiedelenfance.com


1er congrès international, Montréal, 3-5 oct. 2014

Ce premier congrès international de l'Écologie de l’enfance invite à une nouvelle attitude face à l’enfant, faite de respect et de confiance envers ses dispositions spontanées et ses rythmes personnels. Le thème central en sera l'accueil fait à l'enfant, à tous les stades de son développement : vie prénatale, naissance, allaitement, premiers liens, apprentissages et autonomie. Sans oublier les implications de cette nouvelle attitude dans la vie personnelle, familiale ou sociale. L'axe principal de cet événement sera à la fois l’observation de l’enfant et les découvertes scientifiques récentes. Qui ne souhaite avoir connaissance des conditions propices à l'éclosion des innombrables potentiels dont nous sommes dotés à la naissance ?

 

« Au cœur de la confiance, l'enfant fait confiance. Aimé, l'enfant aime. Respecté, l'enfant respecte. » ~ Edith Chabot

 

Des conférenciers et des auteurs de renommée internationale apporteront leur expertise et leur expérience sur ces sujets : Michel Odent, Arno Stern, André Stern et Pam Larrichia, de même que Lysane Grégoire, présidente fondatrice du Groupe Maman, Charles E. Caouette, co-fondateur de l'école alternative Jonathan, et deux chercheurs québécois, Marike Reid-Gaudet et Thierry Pardo, tous deux de l'UQAM. Leurs interventions éclaireront la liberté dont chacun dispose à tout moment. Lieu de conférences, ce congrès donnera une place importantes aux échanges, discussions et rencontres.


Affiche à télécharger


Intention de l'organisatrice


« Cet événement auquel je songe depuis quelques années, inspirée par nos fils, je le créé comme ce lien (manquant) entre toutes les phases de la vie. Une rencontre et un espace de réseautage entre nos concitoyens et tous ceux qui œuvrent à reconnecter la vie à ce monde qui est le nôtre.


Nos conférences éclaireront ce lien entre le tout début de la vie in utero, l'accueil à l'enfant depuis avant la naissance, et de là, jusqu'à sa découverte et son apprentissage de la vie suivant son propre rythme, avec sa façon toute personnelle de le faire.

 

J'ai pu voir à chaque instant auprès de nos enfants au cours de toutes ces années, comme cette attitude est porteuse de vie, de vrai, et de tant d'amour pour l'humain et pour tout ce qui vit. »

~ Edith Chabot-Laflamme


--> Pour en savoir plus, cliquez ici.